Aller au contenu

40 ans de coopération entre l’Acadie et Wallonie-Bruxelles |FRANCITÉ|

FRANCITÉ – Mehdi Jaouhari, publié le 15 février 2024

Après quatre décennies de coopération, la Société nationale de l’Acadie (SNA) et la Fédération de Wallonie-Bruxelles renforcent davantage leurs liens avec nouvelle entente de dix ans.

Le délégué général de Wallonie-Bruxelles à Québec Yann Gall (à gauche) et le président de la SNA de Martin Théberge ont signé la nouvelle entente à Moncton, en présence du Groupe des Ambassadeurs et Ambassadrices francophones d’Ottawa – Gracieuseté.

À l’image du Québec qui mène une action diplomatique propre à lui, l’Acadie entretient elle aussi des relations bilatérales pour rayonner en tant que nation et peuple.

La fédération Wallonie-Bruxelles, connue également sous le nom de la communauté française de Belgique, a renouvelé le 14 février 2024 à Moncton son accord de coopération avec l’Acadie pour les dix prochaines années. Une coopération étroite et durable puisque les représentants de ces deux peuples francophones coopèrent depuis 40 ans déjà.

« L’année 2024 marque le 40e anniversaire de notre collaboration avec la Communauté française de Belgique » a souligné Martin Théberge, président de la SNA.

« Nous sommes ravis de poursuivre notre travail et notre relation de peuple à peuple sur de nouvelles bases. », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, la nouvelle entente de collaboration vient avec deux nouveautés.

« En plus de préciser les thématiques privilégiées par les deux parties – l’enseignement supérieur, la culture, les médias, la jeunesse et la promotion de la langue française –, l’entente établit les paramètres d’un dialogue soutenu entre les deux peuples de façon à encourager une coopération accrue et des échanges soutenus dans les domaines de la culture, de l’éducation et de l’économie », peut-on lire dans un communiqué de la SNA.

« Nous sommes heureux de pouvoir établir une relation durable avec l’Acadie. Cette entente renouvelée permettra à nos deux peuples de continuer leurs échanges, de partager leurs expériences et expertises et surtout d’agir en solidarité pour faire briller le français dans nos juridictions respectives » a déclaré pour sa part Yann Gall, délégué général Wallonie-Bruxelles à Québec.

Il faut noter que l’Acadie à travers la SNA est liée par des ententes bilatérales à d’autres territoires et entités de la francophonie à l’instar de la France, la Louisiane, l’OIF, la province de Hainaut en Wallonie et Saint-Pierre-et-Miquelon.

Composée de quatre organismes porte-parole des provinces de l’Atlantique, la SNA a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.