Aller au contenu

Bilan positif pour le premier Festival de la curd d’hiver en Ontario |ONFR+|

ONFR+ – Rachel Crustin, publié le 31 janvier 2024

LA NATION – Les organisateurs de la première édition hivernale du Festival de la curd dressent un bilan positif de l’expérience, qui s’est déroulée les 26 et 27 janvier. Si l’avenir de cet événement emblématique de l’Est ontarien est encore incertain, Groupe Simoncic et la fromagerie St-Albert semblent déterminés à continuer de faire vivre la marque.

La formation Bon débarras était la tête d’affiche de la soirée du samedi. Gracieuseté Groupe Simoncic

« Ça s’est super bien passé », affirme d’entrée de jeu le directeur général de Groupe Simoncic, José Bertrand, joint au téléphone. Cette première tentative hivernale pour le Festival de la curd comprenait deux soirées de spectacles payants et une démonstration de cascades en motoneige gratuite, à laquelle plus de 200 personnes ont assisté, selon José Bertrand.

Erik et Sonny Caouette, alias 2Frères, ont rempli le Centre communautaire St-Albert, une salle de 350 places, vendredi soir. L’autrice de certaines de leurs chansons, Reney Ray, a assuré la première partie en remplacement de Ferline Régis, qui avait d’abord été annoncée.

Le duo 2Frères a fait salle comble lors de la première soirée du Festival de la curd d’hiver. Gracieuseté Groupe Simoncic

Selon le directeur général de Groupe Simoncic, cette première soirée a convaincu plusieurs spectateurs de revenir le lendemain pour le spectacle de Bon Débarras et de la Ligue du bonheur, ou environ 260 personnes se sont présentées. Certains détenteurs de billets s’étaient procuré un passeport curd. Vendus en quantité limitée avant le congé des Fêtes, ils permettaient d’accéder aux deux soirées pour le prix d’une.

« On avait des gens qu’on savait très bien qu’ils prenaient le passeport pour avoir accès à un spectacle et (pouvoir décider à la dernière minute) s’ils venaient ou pas le samedi. Mais les gens, en sortant le vendredi, étaient tellement enjoués qu’ils nous disaient : on n’avait pas prévu, mais on revient demain, ça a été trop le fun. »

Cliquez-ici pour consulter le contenu original