Aller au contenu

La chanteuse acadienne Maude Cyr-Deschênes accède à la finale de l’émission La Voix |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Publié le 1er avril 2024

Maude Cyr-Deschênes, originaire d’Edmundston, a décroché dimanche soir sa place pour la finale de l’émission de TVA La Voix.

Maude Cyr-Deschênes a interprété «Ordinaire», de Robert Charlebois.
PHOTO : BERTRAND EXERTIER

En demi-finale, la chanteuse de 24 ans a séduit le public en interprétant Ordinaire, de Robert Charlebois. Une grosse chanson que Maude Cyr-Deschênes classe dans les intouchables. Un morceau intimidant qui lui a donné du fil à retordre.

C’est une pièce au piano que j’ai eu de la difficulté à apprendre par cœur, raconte Maude Cyr-Deschênes, en entrevue lundi.

La chanteuse raconte qu’elle était très stressée avant sa performance pour ces motifs, mais également en raison de la chorégraphie qui accompagnait le numéro.

La chanteuse de 24 ans, originaire d’Edmundston, a séduit le public grâce à sa performance.
PHOTO : BERTRAND EXERTIER

La jeune femme devait monter sur un piano avec des talons hauts. Moi, je ne marche pas avec des talons hauts et le plancher était hyper glissant. Tout le long de ma toune [pendant les répétitions], j’avais peur de tomber. À force de chialer, j’ai obtenu qu’ils me passent des bottes sans talons avec de la grip alors là j’étais correcte! raconte en riant Maude Cyr-Deschênes.

Dès que je passe une étape, je suis super surprise

En regardant dans le rétroviseur son parcours dans l’émission, la musicienne se dit surprise et reconnaissante d’être arrivée en finale.

Quand je me suis embarquée dans l’aventure, je n’avais aucune attente, je ne m’attendais pas à me rendre loin parce que c’est un concours, c’est beaucoup de chance. Depuis le début, dès que je passe une étape, je suis super surprise.

Maude Cyr-Deschênes sur le plateau de l’émission «La Voix» diffusée le 24 mars.
PHOTO : BERTRAND EXERTIER

Tout ce que Maude Cyr-Deschênes espère, c’est vraiment de ne pas trop faire honte à l’Acadie.

Pour elle, il est important de représenter sa communauté. Elle met un point d’honneur à chanter le plus possible en français. C’est primordial, précise la jeune femme.

Dimanche prochain, la chanteuse donnera son maximum pour représenter l’Acadie et peut-être ramener la victoire au Nouveau-Brunswick, quatre ans après celle de l’Acadienne Josiane Comeau.

Avec des informations de Babatundé LawaniCommentaires

Cliquez-ici pour consulter le contenu original