Aller au contenu

La FCFA et la SNA signent une entente de collaboration |FRANCITÉ|

FRANCITÉ – Publié le 12 juin 2024

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada et la Société nationale de l’Acadie (SNA) ont signé une entente de collaboration sur trois ans.

La présidente de la FCFA, Liane Roy (à gauche) et le président de la SNA, Martin Théberge, signent l’entente de collaboration entre les deux organismes. À droite : la directrice par intérim de la SNA, Émilie Caissie.

L’entente vise à renforcer les liens entre les deux organismes dans leur travail pour le développement de l’Acadie et de la francophonie et le rayonnement du français.

L’entente concerne, sans s’y limiter, quatre thèmes prioritaires sur lesquels la FCFA et la SNA prévoient collaborer plus étroitement, à savoir :

Le renforcement du continuum de l’immigration francophone (promotion, recrutement, sélection, établissement, intégration, inclusion) ;

Le rapprochement entre le Québec et les communautés francophones et acadiennes ;

La promotion de l’Acadie et de la francophonie canadienne à l’étranger ;

Le développement de mesures positives par les institutions fédérales qui appuieront le développement et la prise en charge des communautés francophones et acadiennes en situation minoritaire.

« Cette entente reconnait le rapprochement entre nos deux organismes au cours des dernières années et notre intention de continuer à travailler dans la complicité. Nous sommes engagés pour la même cause, nos deux organisations ont un immense capital d’expertise et nous avons beaucoup à apprendre l’une de l’autre. Ça ne représente que des avantages pour l’Acadie et la francophonie canadienne », a déclaré Liane Roy, présidente, FCFA.

Même son de cloche du coté de la SNA. « L’entente que nous avons signée avec la FCFA reconnaît le travail effectué par chacun de nos organismes, nommément celui de la SNA en Francophonie internationale et celui de la FCFA en matière de politiques fédérales. Elle renforce notre force de frappe et assure la complémentarité de nos actions », précise Martin Théberge, président, SNA.