Aller au contenu

La province crée 36 nouveaux lits à l’Hôpital Saint-Boniface pour désengorger l’urgence |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Publié le 10 janvier 2024 et mis à jour le 11 janvier 2024

Le gouvernement du Manitoba créera, à partir de ce printemps, 36 nouveaux lits de soins à l’Hôpital Saint-Boniface, dans le but de réduire les temps d’attente à l’urgence et la pression sur le système de santé.

L’Hôpital Saint-Boniface, à Winnipeg, pourra commencer à disposer de nouveaux lits de soins au printemps. (Photo d’archives)
PHOTO : RADIO-CANADA / SYLVIANE LANTHIER

Uzoma Asagwara, ministre de la Santé du Manitoba, indique que les premiers nouveaux lits seront créés en mars. Les autres seront implantés par phase tout en respectant la capacité du réseau de la santé.

Ces lits signifient que les patients qui devront rester à l’Hôpital Saint-Boniface seront transférés du département de l’urgence vers un lit plus tôt et qu’il y aura plus de places dans les salles d’urgence. Ils recevront les soins exactement quand ils en ont besoin, a affirmé Uzoma Asagwara en conférence de presse, mercredi.

Notre engagement est donc de nous assurer que nous investissons dans le personnel de notre système de santé dans toute la province et que nous adoptons une approche systémique, ce qui n’a pas été fait depuis de nombreuses années, a ajouté Uzoma Asagwara.

La province espère que tous ces lits seront mis en place d’ici un an et qu’il y aura le personnel requis pour s’occuper des patients.

Le premier ministre, Wab Kinew, indique que le recrutement de personnel est un problème pour la prestation de services en français, mais que la province collabore avec l’Université de Saint-Boniface en ce qui a trait à l’embauche d’employés bilingues.

Uzoma Asagwara est optimiste quant au recrutement de personnel, déclarant : Les infirmières qui obtiennent leur diplôme ici veulent travailler au Manitoba, mais elles veulent voir un engagement du gouvernement à changer la culture. et c’est ce que nous faisons.

Uzoma Asagwara, ministre de la Santé du Manitoba, en conférence de presse, mercredi, à l’Hôpital Saint-Boniface.
PHOTO : RADIO-CANADA / RICHARD SABEH

Pour sa part, l’Association des professionnels de la santé du Manitoba (MAHCP), un syndicat qui représente 7000 travailleurs de la santé, affirme qu’il n’y a pas assez de personnel en ce moment pour s’occuper des nouveaux lits.

Selon son président, Jason Linklater, la province doit redoubler ses efforts afin de pourvoir les postes vacants et recruter davantage d’inhalothérapeutes, de radiologues et de techniciens de laboratoire, de pharmaciens et de nombreux autres professionnels de la santé spécialisés nécessaires afin d’accroître les capacités du réseau de la santé.

Cet ajout de lits à l’Hôpital Saint-Boniface représente un investissement provincial de 13 millions de dollars.

Le Nouveau Parti démocratique a pris le pouvoir en octobre après avoir mené une campagne électorale axée sur l’amélioration du système de santé.

En novembre, le nouveau gouvernement s’est engagé à créer 31 nouveaux lits de soins à l’Hôpital Grace de Winnipeg et à débloquer des fonds pour embaucher plus de personnel afin d’aider le réseau de la santé à donner les congés d’hôpital aux patients tous les jours de la semaine, plutôt que sur une période de cinq jours.

Uzoma Asagwara affirme que ces promesses et la création d’une soixantaine de lits sont le fruit de l’écoute des commentaires des travailleurs de première ligne.

Par ailleurs, la tournée destinée à écouter les travailleurs de la santé, entamée le 8 décembre, se poursuit jeudi matin à l’Hôpital Saint-Boniface.

Cliquez-ici pour consulter le contenu original