Aller au contenu

L’année 2024 marque le 50e anniversaire de la Fédération de la jeunesse canadienne-française |FRANCITÉ|

FRANCITÉ – Mehdi Jaouhari, publié le 12 janvier 2024

Il y a un demi-siècle, la Fédération de la jeunesse canadienne-française a vu le jour en 1974 à Moncton au Nouveau-Brunswick pour structurer le mouvement des jeunes francophones en milieu minoritaire.

Des leaders, membres et partenaires de la FJCF lors d’une activité en juin 2023 – Gracieuseté

La FJCF souffle sa 50e bougie. Ce qui représente un demi-siècle d’histoires, d’évolutions et de réalisations au sein de la francophonie canadienne par et pour les jeunes francophones d’un océan à l’autre.

Organisme pancanadien basé à Ottawa, la FJCF se compose d’organismes membres représentant l’ensemble des mouvements de jeunesse francophone dans neuf provinces et trois territoires.

Activité vedette de la FJCF, la Parlement jeunesse pancanadien vient de clôturer sa 12 e édition – Page Facebook de la FJCFJ

La Fédération gère des projets et pilote des initiatives connus dans les milieux de la jeunesse francophone en milieu minoritaire à l’instar du parlement jeunesse pancanadien, le Forum jeunesse pancanadien, les Jeux de la francophonie canadienne, la Stratégie nationale pour la sécurité linguistique, le fonds d’appui Vice-Versa et les programmes d’employabilité Dépasse toi et Jeunesse Canada au travail pour ne citer que ceux-ci.

Une programmation riche et variée qui a pour trame de fond l’épanouissement global des jeunes d’expression française dans leur langue et la promotion de leur participation citoyenne à tous les niveaux.

Logo soulignant le 50e anniversaire de la FJCF

De plus, la FCJF joue un rôle très politique, en se positionnant comme défenseur des droits et des intérêts des jeunes francophones au Canada auprès différents paliers de gouvernements et plusieurs parties prenantes sur la scène public. D’ailleurs, la FJCF est membre de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) auprès de laquelle elle apporte une lentille jeunesse francophone dans l’ensemble des dossiers.

Au niveau de la gouvernance, le conseil d’administration de la FJCF comprend un représentant de chaque association provinciale ou territoriale membre, en plus d’une présidence, d’une vice-présidence et d’une trésorerie.

Coté ressources humaines, pas moins de douze employés travaillent d’arrache-pied pour livrer les différents programmes et mandats de l’organisation.

Notons, enfin, que derrière la FJCF existe des organisations jeunesse dans les provinces et territoires qui ont quant à elle un ancrage local avec des spécificités propres à chaque région du pays.

Plus de détails à venir sur Francité concernant les activités spéciales prévues pour le 50e anniversaire de la FJCF.