Aller au contenu

Le 28e Parlement jeunesse fransaskois commence vendredi à Regina |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Camille Cusset, publié le 7 décembre 2023

Une cinquantaine de jeunes participeront dès vendredi au 28e Parlement jeunesse fransaskois, qui se déroulera au Palais législatif de Regina jusqu’au dimanche 10 décembre.

Cinquante-cinq jeunes Fransaskois participeront cette semaine au Parlement jeunesse à Regina.
PHOTO : RADIO-CANADA

Organisée par l’Association jeunesse fransaskoise (AJF), cette activité est une mise en simulation d’une session parlementaire. Elle vise à permettre aux jeunes âgés de 14 à 25 ans de découvrir les rouages du processus législatif.

Au cours des sessions parlementaires, les participants et participantes se pencheront sur des projets de loi concernant la formation sur la crise des sans-abri, l’industrie pétrolière et du gaz naturel, ou encore l’âge de vote.

J’ai hâte d’entendre les débats des jeunes, a dit Louis-Pascal Guérette-DeVink, qui endossera cette année le rôle de premier ministre au Parlement jeunesse fransaskois.

Ce jeune Fransaskois est en onzième année du secondaire, et c’est la cinquième fois qu’il participe à cet événement.

J’ai participé trois fois au Parlement jeunesse fransaskois avant de devenir premier ministre l’année passée, a-t-il expliqué au cours de l’émission matinale Point du jourJ’ai adoré l’expérience. Quand j’ai eu la chance de redevenir premier ministre, je l’ai saisie.

Je peux aider les jeunes à plus s’engager dans notre activité.

Une citation de Louis-Pascal Guérette-De Vink, participant au 28e Parlement jeunesse fransaskois

Selon Louis-Pascal Guérette-DeVink, une expérience comme le Parlement jeunesse fransaskois peut aider à mobiliser la jeunesse, afin qu’elle s’engage dans la vie politique.

De plus, il a souligné la place du français dans cette activité : C’est très important pour moi d’exprimer mes opinions, mes pensées. Et de le faire dans ma langue maternelle.

Animé par ces convictions, Louis-Pascal Guérette-DeVink prévoit même de renouveler sa participation au Parlement l’an prochain. C’est une activité avec beaucoup de valeur, et je m’amuse beaucoup chaque fois! s’est-il exclamé.

Le Parlement jeunesse fransaskois est une simulation d’une session parlementaire, organisée par l’AJF. (Photo d’archives) PHOTO : RADIO-CANADA / RICARDO COSTA

Au total, 55 participants ont été enregistrés avec des frais d’inscription de 80 à 100 $, peut-on lire sur le site web de l’AJF, alors que le coût réel par personne est entre 350 et 475 $, a précisé le président de l’AJF, Julien Gaudet.

Le prix d’inscription est très bas, pour assurer que le prix n’est pas un obstacle à la participation du jeune, a écrit Julien Gaudet par courriel.

Cliquez-ici pour consulter le contenu original