Aller au contenu

Le drapeau franco-albertain levé à l’Assemblée législative pour le Mois de la francophonie |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Laurence Taschereau, publié le 26 mars 2024

Pour souligner la fin du Mois de la francophonie, le drapeau de la communauté franco-albertaine a été hissé lundi devant le parterre de l’Assemblée législative à Edmonton; un geste symbolique qui permet de renforcer des liens grandissants entre le gouvernement et la francophonie.

C’est la ministre des Arts, de la Culture et de la Condition féminine, Tanya Fir (à gauche), qui fait aussi partie du conseil des ministres de la francophonie canadienne, qui a eu l’honneur d’élever les couleurs de la francophonie de la province, avec la présidente de l’Association canadienne-française de l’Alberta, Nathalie Lachance (à droite).
PHOTO : RADIO-CANADA / MARC-ANTOINE LEBLANC

Nous avons de très bonnes relations avec le gouvernement, soutient la présidente de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), Nathalie Lachance. Cette dernière croit qu’une collaboration grandissante se construit avec la ministre des Arts, de la Culture et de la Condition féminine, Tanya Fir, qui agit aussi comme représentante de la francophonie albertaine au sein du Conseil des ministres de la francophonie canadienne (CMFC).

La révision de la politique en matière de francophonie qui a eu lieu l’an passé joue un rôle important. […] Le momentum continue de croître au niveau des relations avec la province.

Une citation de Nathalie Lachance, présidente de l’ACFA

En plus de la levée du drapeau à Edmonton, Nathalie Lachance précise que des drapeaux ont été hissés partout en province pour le Mois de la francophonie.

La présidente de l’ACFA rappelle que ce geste est un symbole important : C’est une façon pour nous de souligner que nous existons, mais aussi de souligner notre apport à la communauté albertaine au sens large.

Plus de financement pour une communauté grandissante

L’Alberta a la troisième plus grande population francophone en dehors du Québec, selon la ministre Fir.

[Les Franco-Albertains] occupent une place de plus en plus importante, soutient la présidente de l’ACFA. Le nombre de personnes qui parlent français dans la province augmente considérablement. Selon elle, il y aurait à ce jour environ 261 000 personnes qui parlent français en Alberta.

Pourtant, affirme la ministre Tanya Fir, la province reçoit un financement inéquitable de la part du gouvernement fédéral pour les services et la culture en français.

J’en apprends de plus en plus sur l’histoire des francophones en Alberta, sur leur contribution à la culture et à l’économie. Ils jouent un rôle très important dans notre société.

Le lever du drapeau devait se dérouler plus tôt dans le mois, mais en raison du décès et des funérailles nationales de l’ancien premier ministre Brian Mulroney, la cérémonie a dû être repoussée.
PHOTO : RADIO-CANADA / MARC-ANTOINE LEBLANC

Le financement qui ira au Secrétariat francophone de l’Alberta augmentera de plus du double, comme cela est prévu dans le budget 2024. Il passera de 1,4 million de dollars à 4 millions de dollars, rappelle la ministre Tanya Fir.

Celle-ci soutient que le gouvernement de l’Alberta continuera à défendre la communauté francophone de la province jusqu’à ce qu’un financement équitable soit accordé à cette minorité linguistique pourtant bien présente.

Au début du mois, le gouvernement fédéral a annoncé des investissements de près de 5 millions de dollars en appui aux communautés de langue officielle en situation minoritaire partout en Alberta, c’est-à-dire aux associations franco-albertaines.

On a une francophonie partout à travers le territoire, et qui est très diverse.

Une citation de Nathalie Lachance, présidente de l’ACFA

Nathalie Lachance explique que 25 % de la population francophone est franco-albertaine, que près de 50 % viennent d’ailleurs au Canada – notamment du Québec – et qu’environ 28 % viennent d’autres pays.

Avec des informations de Marc-Antoine Leblanc

Cliquez-ici pour consulter le contenu original