Aller au contenu

La 17e édition du Symposium annuel sur l’immigration francophone se tiendra jeudi et vendredi prochains à Winnipeg |FRANCITÉ|

FRANCITÉ – Mehdi Jaouhari, publié le 12 février 2024 et mis à jour le 22 avril 2024

Des dizaines d’organismes à but non lucratif, de gouvernements, de chercheurs et de divers intervenants du monde l’immigration francophone se retrouveront cette semaine le jeudi et le vendredi prochains à Winnipeg.

Pexels.com

« L’immigration francophone : des changements en perspective pour un nouveau départ ». C’est sous ce thème, on ne peut plus actuel, que se tiendra la 17e édition du Symposium annuel sur l’immigration francophone le jeudi et le vendredi prochains à Winnipeg.

Lieu de réflexion

Un thème qui fait écho à la nouvelle politique en immigration francophone annoncée par Ottawa en janvier dernier, ses nouvelles mesures et sa nouvelle cible d’admission des immigrants d’expression française en dehors du Québec.

Au menu de l’événement : plénières, panels de discussions, ateliers, réseautage et mini-foire des organismes participants.

Plus de 40 panélistes se prononceront sur des sujets liés à l’immigration francophone pendant les deux jours de l’événement.

Parmi eux, on retrouve des invités de marque comme le ministre fédéral de l’immigration Marc Miller et le ministre des affaires francophones au Manitoba Glen Simard, en plus de nombreux gestionnaires dans les réseaux d’immigration francophones d’un océan à l’autre.

Organisé par la Fédération des communautés francophones et acadiennes (FCFA) du Canada, le Symposium annuel sur l’immigration francophone se veut un lieu de réflexion sur un sujet prioritaire pour la francophonie canadienne.

Faire le point sur les enjeux et opportunités liés à l’immigration francophone ainsi que favoriser des échanges soutenus entre les différentes partis prenantes du secteur sont deux principaux objectifs du Symposium.

Autre objectif, et non des moindres : accroître la création, le partage et la diffusion des connaissances nécessaires pour alimenter les actions et stratégies en immigration francophone.

Notons, enfin, que le nombre d’immigrants francophones établis en milieu minoritaire comptait pour 4,4% de l’ensemble des immigrants admis au Canada en 2022.