Aller au contenu

Les albums Franco-Ontariens de 2023 : première partie |ONFR+|

ONFR+ – Rachel Crustin, publié le 20 décembre 2023

Les musiciens franco-ontariens ont été très actifs en 2023, particulièrement au mois d’octobre, où les sorties d’albums se succédaient. Albums pleine longueur ou mini-albums (EP), les mots et les notes s’arrangent en styles variés témoignant de la vitalité de la culture francophone. Voici la première partie d’une liste non exhaustive de musique à ajouter aux listes de lecture de 2024.

Les artistes mentionnés dans cet article. Crédits images: Rachel Crustin (Squerl Noir, Abel Maxwell), Stéphane Bédard (Sophie Grenier, Joly, Mclean), Maxime Delaquis (Mehdi Cayenne, Geneviève et Alain), Gracieuseté (Mimi O’Bonsawin) et Chelsee Taylor (Philippe Mathieu)

Animal Chic – Mehdi Cayenne

Mehdi Cayenne a transposé son énergie contagieuse sur Animal Chic, le premier album que l’artiste a entièrement réalisé. Sorti en octobre, l’opus propose des rythmes entraînants sur lesquels se posent des paroles existentielles. Mehdi Cayenne aborde nos contradictions, nos démons intérieurs et les masques qu’on porte en société, avec des titres comme L’enfer à l’endroit ou Invisible, entre autres.

Il écorche au passage l’individualisme et le capitalisme dans Le système est normal et son propre besoin de reconnaissance dans Nobody et la pièce-titre, Animal chic. L’artiste « pseudo maghrébin, pseudo français, pseudo franco-ontarien, pseudo-québécois » (L’un et l’autre) utilise beaucoup la métaphore de la scène et du monde du spectacle pour parler de la vie.

J’arrive comme un accident d’char. Chanteur de charme avec un drum machine. Couvert de paillettes comme une bête de foire. Animal chic, yeah you know what I mean.

— Extrait de la chanson Animal chic

Sur son compte Bandcamp, Mehdi Cayenne invite chaque personne à l’écoute à s’approprier le sens des paroles.

« J’ai besoin d’écrire des chansons parce qu’elles sont une manière sacrée pour moi d’exprimer ce qui m’est autrement indicible (…) Parce que je me sens comme un véhicule pour quelque chose qui m’échappe. »

Dans les derniers jours, Mehdi Cayenne a également lancé sur ses réseaux sociaux et son compte Bandcamp Bye mon bébé bye ma belle, qu’il qualifie avec raison de « chanson de Noël la plus inconsolable au monde ». Les paroles déchirantes rappellent le sort des enfants victimes de la guerre et la futilité de notre société de consommation.

Pochette d’Animal Chic. Gracieuseté Mehdi Cayenne

Mclean – Anonyme

Le Sudburois Simon Jutras, alias Mclean, a lancé un album court de 7 titres en octobre. Le résultat final est lié à un événement perturbateur, un accident de la route dont le musicien a été victime alors qu’il s’en allait travailler sur l’album. Le musicien éclectique s’est alors concentré sur les chansons qui étaient déjà bien avancées, donnant un son plus cohérent qui est, finalement, efficace. À la sortie d’Anonyme, Mclean a affirmé sur sa page Facebook : « Il y a donc autant de dit que de non-dit, mais de toute façon c’est plus souvent comme ça la vie. »

Et parfois, quand tu me réveilles au milieu de la nuit, c’est comme si t’avais tout compris.

— extrait de la chanson Picaroon

L’album s’écoute bien en toutes circonstances, mais mérite qu’on se donne le temps de porter attention à la fois à la musique et aux paroles.

Pochette d’Anonyme. Gracieuseté Groupe JKB

Lire la suite sur ONFR+

Lire la deuxième partie de l’article