Aller au contenu

Plaidoyer pour l’agrandissement de l’école Boréale au Labrador |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Publié le 7 mars 2024

Le Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador espère que le prochain budget du gouvernement Furey comprendra des fonds pour ses écoles qui ont besoin de rénovations.

L’agrandissement de l’école Boréale, à Happy Valley-Goose Bay, est prioritaire pour le Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador.
PHOTO : RADIO-CANADA

La ministre de l’Éducation, Krista Lynn Howell, était ravie d’annoncer lundi qu’une école secondaire sera construite pour les anglophones de Paradise, près de Saint-Jean.

Le président du Conseil scolaire francophone, Michael Clair, s’en réjouit et espère que le gouvernement acceptera aussi sa propre demande en matière d’infrastructure scolaire.

Nous avons demandé l’agrandissement de notre école à Happy Valley-Goose Bay dans le prochain budget. Nous espérons qu’il y aura du mouvement de ce côté-là, affirme Michael Clair.

Michael Clair, président du Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador. (Photo d’archives)
PHOTO : RADIO-CANADA

Il s’agit de l’école Boréale que fréquentent 28 élèves de la maternelle à la neuvième année. Le manque de services dans l’établissement frustre plusieurs parents, selon M. Clair.

Il n’y a pas de bibliothèque, pas de gymnase, pas de cafétéria, pas de garderie. Alors, il faut que nous fassions des progrès là-dessus, dit-il.

Le gouvernement n’oublie pas son engagement

La ministre de l’Éducation dit avoir eu des discussions récemment au sujet des problèmes d’infrastructures à l’école Boréale. Son gouvernement, selon elle, a l’intention de respecter son engagement envers l’éducation francophone.

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador n’oublie pas son engagement envers l’éducation francophone, selon la ministre de l’Éducation, Krista Lynn Howell.
PHOTO : RADIO-CANADA

Michael Clair ajoute que plusieurs ayants droit à Happy Valley-Goose Bay vont à l’école anglophone. Il espère attirer ces élèves à l’école Boréale si on l’agrandit.

D’après un reportage de Kyle Mooney

Cliquez-ici pour consulter le contenu original