Aller au contenu

Tracadie veut séduire les télétravailleurs nomades anglophones |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Réal Fradette, publié le 6 février 2024

La Municipalité régionale de Tracadie se lance dans une grande opération séduction auprès des travailleurs nomades numériques. La ville de la Péninsule acadienne vient de s’inscrire dans un nouveau site international unilingue anglophone appelé Yolo Nomads.

Tracadie veut attirer grâce à ses grands espaces, son côté rural et sa vue sur la mer.
PHOTO : RADIO-CANADA

C’est la deuxième ville du Nouveau-Brunswick, après Miramichi, à utiliser ce moyen pour attirer dans leur communauté la clientèle de télétravailleurs et de nomades numériques en quête d’un endroit plus rural pour vivre.

Le site Yolo Nomads veut « aider les nomades numériques à vivre dans des communautés moins connues » et « aider les petites collectivités à profiter de l’essor du travail à distance, plutôt que de se limiter aux villes déjà trop touristiques ».
PHOTO : CAPTURE D’ÉCRAN/YOLO NOMADS

La pandémie de COVID-19 a généré une forte migration des télétravailleurs qui voulaient quitter l’exiguïté des logements des villes et déménager dans de grands espaces que proposent de petites communautés rurales moins connues.

Tous les atouts, selon le maire

Principale ville de la Péninsule acadienne avec ses 16 000 citoyens, Tracadie a investi près de 5000 $ pour apparaître sur Yolo Nomads cette année et sa participation sera réévaluée annuellement, a fait savoir le maire Denis Losier.

Selon lui, Tracadie a tous les atouts pour attirer cette clientèle à travers Yolo Nomads.

Avec la pandémie, on a vu des gens intéressés par des communautés ayant un grand territoire, des espaces verts et la vue sur la mer. C’est ce que Tracadie a à offrir. C’est pourquoi nous avons sauté sur cette occasion, indique-t-il.

Un site unilingue anglophone

Ce nouveau site unilingue anglophone a été créé au début de l’année. Il dit vouloir contribuer à la lutte contre le dépeuplement rural et maintenir les petites collectivités en santé et fortes.

Pour Denis Losier, le fait que Yolo Nomads soit un site uniquement en anglais n’est pas un problème.

Nous avons déjà plusieurs outils promotionnels en français et nous vivons dans une province bilingue. Tracadie se veut attirant pour les francophones, les anglophones et les immigrants. On ne veut pas être restrictif. Ce site va nous donner de la visibilité partout au Canada, croit le maire.

Cliquez-ici pour consulter le contenu original