Aller au contenu

Transmettre la culture aux bambins en milieu minoritaire francophone depuis 25 ans |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Jimmy Chabot, publié le 9 février 2024

Francine Denis, bibliothécaire jeunesse à Timmins, partage son amour pour la lecture et fait découvrir le répertoire musical de Suzanne Pinel à une deuxième génération de Franco-ontarien. Depuis 1999, Mme Francine, comme on l’appelle, rassemble quotidiennement les tout-petits de moins de 4 ans à l’heure du conte en français.

Francine Denis anime l’heure du conte à la bibliothèque de Timmins.
PHOTO : RADIO-CANADA / JIMMY CHABOT

L’enthousiasme de Mme Francine est contagieux, alors qu’elle alterne entre ritournelle et lecture sur le thème des couleurs, un mardi matin.

Ce qui est très important c’est l’amour de la lecture. Francine est un modèle, puis les parents apprennent un peu comment s’y prendre quand on présente un livre, raconte Carole-Anne Demers, la directrice de la bibliothèque de Timmins.

L’équipe de la bibliothèque souhaite avec cette activité permettre aux enfants d’apprendre des principes de base avant d’aller à l’école comme s’asseoir dans un cercle, d’apprendre de nouveaux mots et d’écouter attentivement.

La petite Léah, 4 ans, s’est dépêchée mardi dernier pour compléter son inscription à la maternelle afin de ne pas manquer son moment favori de la semaine.

Léah Bradette imite la chorégraphie de Madame Francine.
PHOTO : RADIO-CANADA / JIMMY CHABOT

Léah aime tellement ça qu’elle pourrait venir tous les jours. Quand elle arrive à la maison. Elle me dit toujours : « Madame Sue. Est-ce qu’on va à la bibliothèque aujourd’hui? », nous raconte sa tutrice, Suzanne Duval.

Quand Francine fait la chorégraphie de Tous les matins quand Pouf se lève, un grand succès de Suzanne Pinel, la petite Léah l’imite et chante elle aussi.

Léah dans notre groupe, elle fait complètement ce que moi je fais. Elle m’imite. Même des fois mes cheveux sont longs, puis je les pousse, elle fait : « oh! Il faut pousser les cheveux », mentionne avec beaucoup de fierté Mme Francine.

Elle parle de moi à la maison à ses parents. Elle veut toujours voir Mme Francine et Mme Mélanie, [la personne] qui m’aide pendant mon heure du conte, ajoute-t-elle.

Le public à l’heure du conte comprend entre autres des mères de famille, d’autres en congé de maternité, des grands-parents avec leurs tout-petits ou encore des pères en congé les mardis.
PHOTO : RADIO-CANADA / JIMMY CHABOT

Entre 2019 et septembre 2023, Mme Francine a mis de côté son rôle à l’heure de conte, pour se concentrer sur les tâches administratives à la bibliothèque, mais elle s’ennuyait de son premier amour dans le métier.

Je suis revenue dans la position parce que je vois les enfants grandir puis maintenant je vois leurs enfants grandir dans le même programme que je faisais en 2000.

Une citation de Francine Denis, bibliothécaire jeunesse à Timmins

Cliquez-ici pour consulter le contenu original