Aller au contenu

Une bourse pour appuyer la recherche en Français en milieu minoritaire |FRANCITÉ|

FRANCITÉ – Mehdi Jaouhari, publié le 22 janvier 2024

Des bourses allant jusqu’à 8000$ seront octroyées à quatre professionnels de la recherche pour participer au 91e Congrès de ACFAS, le plus grand rassemblement scientifique multidisciplinaire de la francophonie.

Depuis près d’un siècle, l’Acfas fait rayonner les savoirs comme moteur de développement de nos sociétés en rassemblant les actrices et acteurs de la recherche au sein de la francophonie – Gracieuseté

Le Centre de la francophonie des Amériques (CFA) s’associe au 91e Congrès de l’Acfas pour appuyer les chercheurs issus des communautés francophones minoritaires du Canada et des Amériques.

Organisé du 13 au 17 mai 2024 en collaboration avec l’Université d’Ottawa, le 91 Congrès de l’Acfas aura pour thème « Mobiliser les savoirs en français ».

Fait important à noter, le congrès annuel de l’Acfas est le plus grand rassemblement scientifique multidisciplinaire de la francophonie. Il réunit en moyenne 6 000 participants en provenance du Québec, du Canada et de l’international.

Le Centre de la francophonie des Amériques, organisme du gouvernement du Québec, est situé au cœur du Vieux-Québec, berceau de l’Amérique francophone – Gracieuseté

« Le Centre est heureux d’offrir des bourses jusqu’à 8 000 $ CA pour soutenir quatre professionnelles ou professionnels de la recherche, vivant dans les Amériques, à l’extérieur du Québec, et ayant une communication acceptée au Congrès de l’Acfas », annonce le CFA sur son site web.

En fait, les bourses couvriront les frais d’inscription au Congrès et de mobilité. À travers ce financement, l’objectif du Centre est d’appuyer le développement de la recherche en français dans les Amériques en facilitant la mobilité, la transmission d’expertises et la coopération entre les intervenantes et intervenants francophones et francophiles sur notre territoire.

Cliquez-ici pour en savoir plus sur le dépôt des candidatures pour la bourse et la proposition d’une communication au Congrès