Aller au contenu

Une Francofièvre virtuelle qui promet de faire danser |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Vincent H. Turgeon, publié le 13 mars 2024

Ce mercredi devait se tenir le populaire festival scolaire Francofièvre, organisé par l’Association jeunesse fransaskoise. Or, faute de rassemblement en raison des moyens de pression exercés par les enseignants de la Saskatchewan, les célébrations ont dû prendre une forme virtuelle.

La Francofièvre 2024 a rassemblé des artistes de partout au pays : LeFLOFranco d’Ottawa, Missy D de Vancouver et Super Plage de Montréal.
PHOTO : RADIO-CANADA / CLARA FORTIN

La Francofièvre ne s’est pas passée comme on l’espérait, mais on est capable de présenter une formule différente, explique l’agent des communications de l’Association jeunesse fransaskoise (AJF) et directeur artistique du festival, Shawn Jobin.

En conflit avec le gouvernement provincial depuis plusieurs mois, le syndicat des enseignants a annoncé vendredi dernier que l’ensemble de ses membres ne participeraient pas aux activités parascolaires le 13 mars. Les enseignants n’auraient donc pas pu accompagner leurs élèves à la Francofièvre.

On était en mode réaction et action rapidement, raconte Shawn Jobin.

L’AJF espère rendre disponible l’enregistrement du concert d’ici la fin du mois de mars.
PHOTO : RADIO-CANADA / CLARA FORTIN

Loin de vouloir annuler les festivités, l’AJF a choisi de se tourner vers une captation du spectacle de Missy D, LeFLOFranco et Super Plage. Le tout s’est déroulé dans le grand théâtre du Conexus Arts Centre de Regina, permettant ainsi à l’équipe de profiter des projecteurs de la salle et d’avoir les meilleures conditions possibles au tournage.

On a décidé de profiter du fait que plusieurs artistes s’étaient déplacés pour venir à Regina pour quand même présenter et donner quelque chose aux élèves, ajoute le directeur artistique du festival.

« L’énergie était là! Tout le monde, même l’équipe, je les voyais chanter », se réjouit Missy D.
PHOTO : RADIO-CANADA / RAPHAËLE FRIGON

Bien que le spectacle ait dû avoir lieu devant une salle pratiquement vide, Missy D souligne que l’énergie d’un vrai concert était tout de même au rendez-vous.

Je suis super contente! L’énergie était là!, se réjouit l’artiste vancouvéroise.

Même son de cloche du côté de Shaun Pouliot, musicien accompagnateur de Super Plage, qui promet aux élèves des moments festifs de danse et de laisser-aller.

Seule une dizaine d’étudiants de La Cité universitaire francophone de Regina ont pu assister au concert en personne.
PHOTO : RADIO-CANADA / RAPHAËLE FRIGON

Organisé sous le thème de la plage, l’AJF espère rendre disponible l’enregistrement du concert d’ici la fin du mois de mars, soit le mois de la francophonie. Les élèves pourront y accéder à l’aide d’un mot de passe qui sera remis aux différentes écoles participantes.

Voir le verre à moitié plein

Au moment de l’annulation du rassemblement, plus de 1500 adolescents étaient déjà inscrits à la Francofièvre 2024.

Contacté vendredi passé par Radio-Canada, le directeur général de l’AJF, Julien Gaudet, demeurait optimiste face à la situation.

Au moins, de cette façon-là, un maximum de jeunes pourra y participer, expliquait-il, reconnaissant tout de même que la situation n’était pas idéale. On pourra aussi rouvrir les inscriptions si jamais des écoles veulent [utiliser] l’enregistrement. On envisage qu’au-delà de 2000 jeunes pourront bénéficier de l’enregistrement et de la version virtuelle.

En plus des concerts, des activités parallèles sont habituellement organisées durant l’événement. L’année dernière, des cours de tam-tam, des simulations de jeux vidéo, de la peinture sur la peau et des jeux gonflables étaient notamment offerts aux élèves.

En 2023, près de 2500 jeunes Fransaskois et francophiles de la province avaient pris part à la Francofièvre.

Avec les informations de Raphaële Frigon

Cliquez-ici pour consulter le contenu original