Aller au contenu

Une nouvelle saison de la série «Le monde de Gabrielle Roy» dans l’Europe des années 30 |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Véronique Morin, publié le 25 juin 2024

Pour sa troisième saison, la série Le monde de Gabrielle Roy raconte les voyages de la célèbre autrice franco-manitobaine en France et en Angleterre entre 1937 et 1939. L’équipe de production a relevé le défi de filmer l’entièreté des huit épisodes au Manitoba.

L’équipe a tourné dans plusieurs endroits du Manitoba qui rappellent l’Europe des années 30. Ils se sont rendus notamment dans une maison de St-Clements qui a été construite en 1862.
PHOTO : RADIO-CANADA / VÉRONIQUE MORIN

On est juste après la fin de la saison 2, c’est-à-dire que Gabrielle s’est donc arrachée à Winnipeg et à Saint-Boniface pour partir en Europe, explique la co-scénariste et réalisatrice de la saison 3, Renée Blanchar.

C’est-à-dire donc une période qui couvre 22 mois où Gabrielle est à la fois donc en Europe principalement, en France, puis en Angleterre, pour finir à Montréal. Donc c’est un [ tournage d’une vie de ] 22 mois très condensé, poursuit celle qui a aussi écrit et réalisé les deux premières saisons.

La comédienne Romane Denis, qui était dans la saison 2, rejoue le rôle de Gabrielle Roy pour ce voyage en Europe. Le reste de la distribution des rôles a beaucoup changé afin de bien représenter les personnages qui ont croisé le chemin de la protagoniste lors de son passage en France et Angleterre. Plusieurs d’entre eux viennent du Manitoba.

On a trouvé beaucoup de beaux talents à Winnipeg, dit Renée Blanchar, ça, j’y tiens et la production y tient aussi.

Renée Blanchar a réalisé les trois saisons de la série Le monde de Gabrielle Roy. Elle a aussi écrit les deux premières saisons. Pour la troisième, elle a partagé le travail d’écriture avec une autre scénariste.
PHOTO : RADIO-CANADA / TREVOR LYONS

Les tournages se sont terminés la semaine dernière. L’équipe a déniché des espaces propices à recréer des décors de la France et l’Angleterre des années 30.

Il y a un très grand défi de parler de l’Europe et de ne pas y aller. Et ça a été un défi d’équipe, souligne Renée Blanchar.

J’ai proposé […] de prendre un parti pris artistique qui nous permette de faire ça à partir d’éléments qu’on a ici [au Manitoba]et de travailler avec des effets spéciaux, des choses comme ça, raconte-t-elle.

On avait même pensé aller dans le Vieux-Québec éventuellement pour faire la France. Puis on s’est dit, non, on fait tout à Winnipeg, tout au Manitoba.

Renée Blanchar, co-scénariste et réalisatrice de Le Monde de Gabrielle Roy, saison 3

Le concepteur artistique Réjean Labrie a été chargé de la recherche des lieux de tournage. Il se spécialise d’ailleurs dans l’architecture des années 20 et 30 depuis son travail pour la série The Porter produite par CBC.

En tant que concepteur artistique, Réjean Labrie a notamment trouvé les lieux de tournages de la troisième saison.
PHOTO : RADIO-CANADA / TREVOR LYONS

On a découvert que peut être avec le Palais législatif à l’intérieur, on pouvait faire une station de train à Paris, à l’extérieur on pouvait faire un jardin, une terrasse, aussi une montée vers Montmartre , raconte-t-il.

Londres, c’est un peu plus facile parce qu’on a beaucoup de briques ici, ajoute le concepteur artistique.

L’équipe a également passé ses derniers jours de tournage dans la région de St-Clements, au nord-est de Winnipeg, afin de recréer la campagne anglaise.

Le Manitoba a cette région ici qui a été développée par La Baie d’Hudson […] donc, il y a une architecture plus anglaise avec des maisons de 1880, ajoute-t-il.

La comédienne Romane Denis interprète Gabrielle Roy à nouveau dans la saison 3. Elle joue ici une scène se déroulant en Angleterre.
PHOTO : RADIO-CANADA / TREVOR LYONS

La saison de l’amour

Selon Renée Blanchar, cette saison présente un moment charnière de la vie de Gabrielle Roy. Elle n’a plus son environnement de Saint-Boniface, souligne la réalisatrice.

Elle décrit la protagoniste comme libre et à la fois un peu perdue. Dans cette saison, Gabrielle connaît un amour foudroyant qui va la briser au point de faire en sorte que l’écriture lui permette de revenir à la vie .

Le contexte de l’époque affecte également son quotidien puisque Gabrielle Roy se trouvait en Europe quelques mois avant le début de la Seconde Guerre mondiale.

Il y a plein de contextes qui font qu’elle se retrouve peut-être un peu plus perdue et que dans cette dérive, elle va finalement trouver vraiment sa voie.

Renée Blanchar, co-scénariste et réalisatrice, Le Monde de Gabrielle Roy, saison 3

Pour la réalisatrice, cette nouvelle saison porte surtout sur l’amour. Tout ça tourne autour d’une histoire d’amour qui la révèle à elle-même, souligne-t-elle.

Dans cette troisième saison, Gabrielle Roy passe à travers les épreuves qu’elle vit grâce à l’écriture.
PHOTO : RADIO-CANADA / VÉRONIQUE MORIN

Après avoir écrit l’entièreté des deux premières saisons seule, Renée Blanchar a décidé de faire appel cette fois-ci à une autre co-scénariste, la Québécoise Dominick Parenteau-Lebeuf.

Je sentais que je manquais peut-être un peu de souffle et que c’était bien d’[ajouter] une autre voix à la mienne et puis qu’on arrive comme ça à faire quelque chose de plus complexe ou en tout cas qu’on aille un peu ailleurs, explique Renée Blanchar.

Même si une quatrième saison n’est pas confirmée, la réalisatrice dit déjà réfléchir au potentiel de raconter la suite de la vie de Gabrielle Roy.

Les huit épisodes de la troisième saison de la série Le monde de Gabrielle Roy seront diffusés dans quelques mois sur ICI TOU.TV EXTRA.

Cliquez-ici pour consulter le contenu original