Aller au contenu

Une sculpture d’étoile d’inspiration acadienne à la frontière du Maine |RADIO-CANADA|

RADIO-CANADA – Publié le 26 novembre 2023

Une nouvelle œuvre d’art inspirée du drapeau acadien est prête à accueillir les automobilistes qui traverseront le nouveau pont international entre Edmundston et Madawaska, au Maine.

L’artiste américain Ralph Helmick est le créateur de la sculpture « Stella ».
PHOTO : DESCHAINE DIGITAL/FACEBOOK

L’étoile métallique stylisée à cinq pointes est installée du côté américain, à Madawaska, dans le Maine.

L’œuvre, qui fait plus de dix mètres de hauteur et cinq mètres de largeur, a été commandée par le General Services Administration des États-Unis dans le cadre de son programme Art in architecture.

Le motif de l’étoile à cinq pointes décore déjà de nombreuses granges et maisons du comté d’Aroostook et apparaissait sur le premier drapeau de l’État du Maine, conçu en 1901, peut-on lire dans leur communiqué de presse.

Bien que des délais de construction reportent l’ouverture du pont international, la sculpture a été inaugurée la semaine dernière.

Un symbole répandu

Le sculpteur de l’étoile, Ralph Helmick, affirme avoir imaginé ce projet à la suite d’une visite dans la région en 2019.

Il s’est aperçu que l’étoile était souvent présente des deux côtés de la frontière.

La plupart des gens la considèrent comme l’étoile acadienne, dit l’homme, qui habite la région de Boston.

En faisant de la recherche à la bibliothèque, il a toutefois découvert que l’étoile était aussi associée à un symbole patriotique pour certains et à la culture mi’kmaw pour d’autres. Elle peut aussi être vue comme un porte-bonheur.

Il s’agit d’un symbole assez répandu qui a une signification différente pour différentes personnes, résume Ralph Helmick.

La sculpture fait face à l’est et à l’ouest, dans le même sens que la route 1.
PHOTO : DESCHAINE DIGITAL/FACEBOOK

L’artiste a intitulé sa sculpture Stella, la racine latine du mot français étoile.

L’étoile acadienne transcende les clivages politiques , fait-il valoir. Les liens culturels prévalent toujours sur les frontières politiques, et cela peut prendre la forme d’une langue, d’un dialecte, ou d’un symbole.

Le soudeur de grand talent Matt Koestner a aidé Ralph Helmick à faire de sa vision une réalité : l’œuvre scintillante est une sculpture cinétique. L’espace négatif de l’œuvre permet aussi de voir à travers d’elle.

L’une des plus belles choses, dans le nord du Maine, c’est le ciel nocturne. J’habite près d’une ville, alors je ne vois pas cela souvent, partage Ralph Helmick.

Célébrer l’héritage

Le photographe acadien du Madawaska Steven Deschaine a récemment pris un cliché par drone de la sculpture et l’a partagé sur ses médias sociaux.

Environ 95 % des commentaires étaient très positifs, note-t-il. Je crois que les gens sont fiers de célébrer leur héritage.

Lui-même trouve très belle cette étoile, illuminée au coucher de soleil. C’est une nouvelle attraction touristique dans sa ville de résidence qui a eu plusieurs soubresauts économiques au fil du temps, poursuit-il.

On n’a pas beaucoup de nouveaux monuments ou d’attractions dans la ville, alors, ça fait quelque chose de nouveau. Les gens vont pouvoir s’y prendre en photo.

De son côté, le maire d’Edmundston, Eric Maquis, trouve l’initiative extraordinaire.

On dirait que les gens ont l’impression que c’est un geste rempli de gentillesse de la part des Américains, avance-t-il.

D’après le reportage de Bobbi-Jean MacKinnon de CBC

Cliquez-ici pour consulter le contenu original